Pour tendre vers une démarche toujours plus vertueuse, préserver la recyclabilité de ses imprimés et la santé des consommateurs, l’imprimerie MORDACQ décide d’investir dans les encres dites « alternatives », présentant une teneur réduite en huiles minérales MOSH1 et MOAH2, dont certains composés ont été identifiés dangereux pour l’Homme par l’ANSES3. Elles préservent également ses clients du malus Citeo, en vigueur à partir du 1er janvier 2021 sur les papiers graphiques imprimés en offset heatset

DE QUOI PARLE-T-ON ?

Les huiles minérales sont un mélange de composés chimiques issus du pétrole. Elles sont utilisées dans la formulation de certaines encres pour l’impression offset de supports de communication et contiennent deux grandes catégories de composés chimiques jugés préoccupants par l’ANSES3 : les MOSH1 et les MOAH2.

Il s’agit d’un enjeu pour l’économie circulaire lorsque les imprimés graphiques sont recyclés en papier-carton pour du packaging par exemple car les MOSH et les MOAH ne sont pas éliminées au cours du recyclage. Leur présence peut fermer certains débouchés aux fibres recyclées, en particulier le retour au contact alimentaire.

1 MOSH : Hydrocarbures saturés d’huile minérale
2 MOAH : Hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales
ANSES : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, Alimentation, Environnement, Travail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *